La Fontaine, le ressourcement

 

Bienvenue sur ces pages !

 

A la Fontaine de Taichi est un espace de partages et d'échanges autour des pratiques collectives de taichi, dans une ambiance conviviale et sans esprit de compétition.
Il y est proposé, plus spécialement, une transmission du taichi de l’école Yangjia Laojia de Taïwan, ainsi que l’élaboration d’une réflexion philosophique, historique et sociologique critique sur la notion et la culture de taichi.
Le taichi, d'origine chinoise, est, grosso modo, pour le plus grand nombre des pratiquant.e.s, une gymnastique méditative, douce et sportive, d'inspiration martiale.
Sa pratique favorise, à la fois, le relâchement et la tonicité physiques (articulations, tendons, muscles profonds, ...) et mentales (concentration, mémoire, sérénité, ...), de telle sorte qu'à la fin d'une séance, les pratiquant.e.s averti.e.s se sentent couramment bien mieux, se trouvant, à la fois, pleins de vivacité et tranquilles.
C'est en cela que la pratique du taichi est un temps dédié au ressourcement personnel, du corps et de l'esprit.
Cet espace a été baptisé A la Fontaine de Taichi, non seulement, pour les évocations que le terme “fontaine” suggèrent aux francophones telle celle de jouvence, qui n’est pas sans lien avec l’idée de bien-être et de restitution souvent attribuées aux pratiques gymniques, martiales et méditatives du taichi, mais aussi parce que le taichi (太極), en tant que notion cosmologique est considérée, du moins dans les arts martiaux, comme “la matrice du yin et du yang” (陰陽之母).
(Macro-)cosmologique et ainsi (micro-)anthropologique, cette notion figure notamment un phénomène immanent, matriciel et pérenne que peut suggérer, semble-t-il, la métaphore de la fontaine, fontaine qu’en retour, les “arts martiaux de taichi” (太極武藝) invitent à explorer par et en nous-même, dans notre rapport individuel d’intrication avec la maison (οἰκία) qui nous sert d’écosphère, à savoir notre environnement à la fois naturel et culturel.
Pour en savoir plus sur la culture de taichi, la philosophie, la littérature et les pratiques qui la constituent, vous pouvez regarder les pages culture de ce site internet, qui seront ajoutées au fur et à mesure.
L’association Yang Taiji Wuyi L 1901 est le cadre juridique actuel d’accueil et d’accompagnement d’ A la Fontaine de Taichi. Des statuts propres à ce nouvel espace associatif seront prochainement déposés.
Au plaisir de pratiquer ou d'échanger avec vous tou.te.s !

Un porteur d'eau

 

Bonjour ! je m'appelle Romain.

 

Moniteur 2e Duan certifié par la FAEMC, j'ai débuté le taichi en 2003 et commencé à en encadrer des cours dès 2005 en tant qu'assistant. Je pratique un genre dit "ancien" du style Yang (楊家老架 Yangjia laojia) de Taïwan - https://ytjworld.org -, dont la transmission en France a été initiée par Antoine (Chuanzheng) Ly dès les années 1970 - http://www.aamytf.fr/blog/.

 

Depuis lors, j'ai obtenu des récompenses en championnat FAEMC, des certificats de niveaux à Taïwan ainsi qu'un master de langue et civilisation chinoises délivré par le département LCAO de l'Université Paris-Diderot - www.univ-paris-diderot.fr/tags/ufr-lcao - avec un mémoire sur l'histoire du taï-chi-chuan en Chine contemporaine.

 

Un temps intéressé par un projet de recherche doctorale portant sur les patrimonialisations du taichi en Chine contemporaine, je poursuis maintenant, hors institution, un questionnement personnel sur la spiritualité prise comme l'état d'intrication physique et culturelle de tout individu dans l'environnement matériel et sémiotique, du fait de son souffle vital et de l'énergie qui l'animent, et ainsi prise comme capacité d'intermédiation et de ré-élaboration de soi avec l'environnement (intrication mutuelle élaborative).

 

Je vous propose de venir, sans complexe, à un de mes cours essayer les pratiques que je re-transmets ou de me contacter, par le biais de ce site ou de la page facebook @fontainedetaichi, pour échanger des vues, poser des questions ou organiser stages, ateliers, conférences.